Comment faire des photos culinaires sans matériel et appareil photo haute gamme

Publié le 14.07.2016 par Nicolas
classé dans : Trucs et astuces
taggé avec les mots :

J’entends bien souvent dire “oui mais je ne sais pas faire des belles photos de mes plats” ou “mes photos sont moches” ou encore “je n’ai pas de Reflex”. À ça je réponds qu’avec un petit appareil photo ou un smartphone, il est tout à fait possible de faire des jolies photos de sa recette !

Alors évidemment, je ne parle pas de photos ultra léchées comme sur 100% végétale ou Cro’K’mou, là on est sur un autre niveau; ce sont des photographes qui ont le matériel (appareil photo de qualité, éclairages, décors) et qui prennent le temps de faire une photo digne d’un livre de recette.

Souvent, quand on a fini de cuisiner son plat, et c’est mon cas, c’est le moment de passer à table et on a guère le temps pour faire une photo de blog culinaire ! Cependant, en faisant attention à quelques petites choses, c’est possible.

Je précise, je n’y connais RIEN en photo, c’est donc des explications qui valent ce qu’elles valent. Si des photographes parmi vous veulent me corriger, allez-y, je suis curieux d’en connaître davantage.

La lumière

Pour moi c’est le critère le plus important, une belle lumière naturelle, ça va tout changer. Donc si vous pouvez mettre votre assiette ou plat près d’une fenêtre pour profiter de la lumière naturelle (même s’il fait couvert dehors) c’est nickel.

Mais bon, quand on cuisine le soir en hiver, pas de lumière naturelle. Il faut donc trouver une belle lumière artificielle, pas trop froide (blanche) ni trop chaude (jaune) si possible, et plutôt d’ambiance – un gros spot va faire trop d’ombre. Dans cas, mieux vaut également choisir de la vaisselle claire.
Vous pouvez donc faire la photo sur la table où vous mangez, sur le plan de travail de la cuisine, ou par terre ! Si vous trouvez une surface blanche et réfléchissante à proximité (un meuble, un bac de rangement, que sais-je) je pense que ça peut apporter une source de lumière indirecte supplémentaire à ne pas négliger.

Pâtes courgette et feta

Pâtes courgette et feta – la photo a été prise le soir, avec une lumière artificielle indirecte. L’assiette blanche + le support blanc permettent d’augmenter la luminosité. Après, on peut encore faire une retouche rapide luminosité/contraste avec un logiciel de retouche.

Tarte butternut et oignons caramélisés

Tarte butternut et oignons caramélisés, prise en lumière naturelle

La profondeur

Ce qu’on constate régulièrement dans les photos de plats, c’est que “ce qui est intéressant” ressort par rapport au fond, qui est flou et ça donne directement mieux ! Mon appareil photo, qui n’est pas un Reflex, fait ça très bien mais les petits appareils photo compact ou les smartphones c’est moins leur truc. Pas de problème, il suffit de tricher un peu en éditant la photo par après, ça va très vite. Il existe plein d’apps d’édition de photo et c’est également possible de le faire directement dans Windows 10.

Galettes de courgette

Galettes de courgette – via une macro, l’attention est mise sur les galettes, la salade et les pommes de terre sont moins importantes et en arrière-plan

focus selectif

Outil “Flou sélectif” dans Windows 10. Plein d’app pour mobiles permettent de faire la même chose

La prise de vue

Comment présenter le plat ou l’assiette ? Comment se positionner ? Tout dépend évidemment du plat que vous voulez photographier.

Une photo prise du dessus, comme le fait à chaque fois Aline, ça marche généralement bien comme vous pouvez le constater. D’autant plus si celui-ci présente peu de relief comme une soupe ou une tarte.

Photo de Aline Gérard (La Table d'Aline)

Légumes d’automne rôtis sucrés salés et chou kale par La Table d’Aline

Mais il est possible de faire une prise du vue différente, de 3/4 par exemple, “comme si on avait le plat à table en face de soi”, un peu plus horizontal, surtout pour les plats fourrés comme les courgettes farcies. Dans ce cas, veillez à ne pas avoir du bazar derrière et à avoir un arrière-plan dégagé ou au contraire, décorez: des légumes et ingrédients utilisés pour la recette, un verre de vin, couverts originaux, une serviette, etc… Dans ce cas, n’hésitez pas à préparer votre “décor” pendant que ça cuit, vous n’aurez plus qu’à déposer l’assiette, faire quelques photos, et vous pourrez manger encore chaud !

Testez plusieurs angles et prenez plein de photos d’angles différents, vous aurez le temps de choisir celle qui donne le mieux par après.

tarte-fine-courgettes-jaunes-chevre

Tarte fine courgettes jaunes, chèvre de Mademoiselle France

L’assiette ou le plat

Cce qui va contenir votre repas est aussi important. Évitez à tout pris les couleurs d’assiette ou de plat criardes (bleu / rose / jaune / vert pétant), sauf si ça peut coller avec votre plat évidemment. Les assiettes blanches (et j’en ai longtemps utilisé pour les photos sur Fristouille) sont un peu mornes, bien qu’utile si vous faites la photo avec une lumière artificielle. Si vous pouvez trouver des chouettes assiettes ou plats en brocante ou en magasin de déco qui possèdent des petits motifs et des chouettes couleurs, ça donne clairement une petite touche supplémentaire à votre plat !

Nouilles udon sautées aux navets, carottes et jeunes oignons

Nouilles udon sautées aux navets, carottes et jeunes oignons, dans une de mes assiettes fétiches

On peut également prendre la photo dans le plat dans lequel on a cuisiné, d’autant plus si celui-ci est photogénique comme une belle cocotte en fonte.

Crumble potiron, carottes, ricotta, noisettes

Crumble potiron, carottes, ricotta, noisettes par Cocotte & Biscotte. Chouette cocotte en fonte, avec un joli décor tout simple

La présentation

Certains plats ne sont pas très sexy à photographier – comme la purée, le riz, des lentilles,… mais il est possible de mettre l’aliment en valeur rapidement en utilisant par exemple un cercle à dresser ou en le parsemant de graines grillées ou d’herbes ciselées ! Des petits détails qui peuvent tout changer.

Lentilles, potimarron et champignons

Lentilles, potimarron et champignons – des petites graines germées et une jeune oignon ciselé y mettent un peu plus de joie !

L’appareil photo

Alors oui, l’appareil photo peut avoir un impact sur la photo, sinon il n’y aurait pas autant de gammes d’appareils photo disponibles sur le marché. Pour info, j’utilise un Canon G16 qui a la taille d’un compact, mais qui présente certains avantages d’appareils plus haut de gamme: profondeur de champ, exposition, macro manuelle,… tout ça pour un prix assez correct.

 

Voilà les choses qui me viennent en tête quand je prends une photo de plat – toujours à la va vite, juste avant de le manger. Je ne les applique pas tous à chaque fois et bien que les photos que je fasse ne soient pas digne d’un magazine culinaire, j’estime qu’elles donnent déjà assez bien pour illustrer la recette… et donner envie de la cuisiner. C’est l’important finalement ! Qu’en pensez-vous ?

Merci à France pour ses avis éclairés sur le sujet.